Best of de nos conseils et astuces sur les réseaux 👍

Chaque semaine, nous partageons de brèves astuces en matière de jeûne, de cuisine saine et de santé naturelle. Pour ne pas les louper, voici les conseils ayant rencontré le plus de succès auprès de nos abonnés le mois dernier !

A la fin de l’article, nous répondrons à une question récurrente postée sur notre groupe de partage Facebook “Jeûner à la maison”, qui réunit 12 000 abonnés.

 

De l’eau chaude au réveil ?

🍵Pendant un jeûne hydrique comme au quotidien, boire une tasse d’eau chaude à jeun :

  • active  la circulation sanguine et lymphatique
  • nettoie le tube digestif, améliorant la digestion et l’évacuation des toxines et des graisses
  • favorise le système nerveux et l’activité cérébrale
  • renforce le système immunitaire
  • hydrate le corps en profondeur… et réchauffe les frileux !

Pour des bénéfices optimaux, le réflexe est à prendre le matin au réveil, une demi-heure avant chaque repas et avant le coucher. Les médecines ayurvédiques et chinoises déconseillent d’ailleurs l’eau froide autour du repas car elle bloque la digestion ! Bue l’après-midi, l’eau chaude aide par contre à lutter contre les envies de sucre.

 

Qu’est-ce que l’Oil Pulling ?

🥥 Cette technique ayurvédique ancestrale consiste à malaxer une cuillère d’huile (coco, sésame ou colza) à jeun, pendant au moins 10 minutes, incluant quelques gargarismes. Cela permet d’évacuer bon nombre de toxines situées dans la bouche et le haut du système digestif.

Très utile en période de jeûner pour contrer la mauvaise haleine et la langue chargée conséquentes à la détox ! Pratiquée au quotidien, l’oil pulling blanchit naturellement les dents, protège des caries, hydrate et renforce les gencives. Elle augmente la production de salive, ce qui a une action anti-bactérienne et anti-inflammatoire globale. Cracher l’huile dans une poubelle pour éviter les bouchons et bien se rincer la bouche.

 

Pourquoi faire tremper ses oléagineux ? 

🐿️ Ils contiennent un inhibiteur d’enzymes, l’acide phytique, sorte de « conservateur naturel » qui empêche leur bonne digestion et bloque l’absorption de certains nutriments par l’organisme. Les faire tremper (en moyenne 8h) fait disparaître cet enzyme et enclenche le processus de germination : fruits et graines « se réveillent » alors, ce qui multiplie leur valeur nutritionnelle, favorisant l’assimilation des vitamines et minéraux et doublant leur apport en protéines !

Cela vaut pour les fruits à coques (amandes, noix, noisettes, cajou) autant que pour les graines (tournesol, courge, lin, sésame). Seules les pistaches ne se trempent pas. Pour les graines de chia, n’excédez pas 10 minutes, autrement vous obtiendrez un gel.

 

Quel tofu et à quelle fréquence ?

🌱 Privilégiez le tofu fermenté : source de probiotiques, il est mieux assimilé et ne contient plus de sucres ni de toxines. Vous en trouverez aromatisés aux olives, pesto, tamari etc… ou à accommoder vous-même !

Il est préférable de limiter sa consommation de produits dérivés du soja à 1 à 3 fois par semaine (et de ne pas en consommer si problèmes de thyroïde). Évitez les produits végé et vegan transformés à base de soja : bio ou pas, ils sont souvent bourrés d’additifs et de sucres.

 

Remplacer la farine dans mes desserts ?

Que l’ont soit intolérant au gluten ou pas, la majorité des farines transformées d’aujourd’hui sont non assimilables par l’organisme, créatrices de colles (et donc à terme de pathologies allergiques et ORL), si ce n’est pleines de pesticides… Réduire leur consommation ne peut qu’améliorer notre digestion et notre bien-être !

🥑 Voici quelques ingrédients au pouvoir liant susceptibles de rajouter couleur, moelleux, audace et nutriments à vos mousses et gâteaux :

– Betterave
– Courgette
– Avocat
– Purée de pommes de terre ou de patates douce
– Poudre d’amandes
– Graines de chia (trempées 20 minutes)

– Pois chiches (avec modération : ils sont souvent indigestes… bien les laisser tremper, et cuire avec du bicarbonate)

Pour sucrer, on utilisera celui, naturel, des betteraves ou des dattes, un peu de sucre de coco ou du sucre brut de type Muscovado ou Rapadura, aux faibles indices glycémiques.

 

Une alternative au pain pour des tartines et canapés ?

🍠 La patate douce peut être consommée crue, contrairement à la pomme de terre. Coupez de fines tranches et agrémentez-les de tapenade, guacamole, etc… pour des toasts sains et créatifs ! Une astuce pour la descente et la reprise de jeûne.

Les atouts de la patate douce :
– Faible indice glycémique (bien mieux par exemple que les galettes de riz ou de maïs qui provoquent des pics d’insuline)
– Riche en fibres, vitamine A, B6, B9 et C, cuivre et manganèse…
– Des chercheurs ont prouvé qu’elle contribue à une diminution des risques de cancer et de pathologies cardio-vasculaires.

 

 

BONUS | La question du groupe d’échanges Facebook “Jeûner à la maison”

“A partir de quel âge peut-on jeûner ?”

A partir de la puberté, c’est-à-dire entre 11 et 13 ans, les enfants peuvent pratiquer de temps à autres le jeûne intermittent en sautant un repas, mais aussi jeuner 24 heures en cas de maladie. Ils ont d’ailleurs souvent tendance à le faire naturellement, si le besoin s’en ressent ! Dans tous les cas, cela doit demeurer leur décision 😉

 

 

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *