Le gingembre, votre allié anti-nausée durant le jeûne, mais pas que !

Les premières sources d’utilisation culinaire et médicinale du gingembre remontent à la Chine, il y a plus de 5000 ans. En Inde, il est appelé Vishava-bheshaj, c’est-à-dire le « remède universel». Importé en Europe par les marchands arabes aux environs de l’an 100 avant JC, on le consomme frais ou en poudre, mariné ou confit, râpé, hâché, moulu ou infusé… ses vertus sont multiples et surprenantes !

 

 

Plus d’une quarantaine de composés anti-oxydants !

Riche en minéraux (parmi lesquels cuivre, manganèse et potassium) et en vitamines (A, B – B9 particulièrement, essentielle au renouvellement cellulaire et au bon fonctionnement nerveux –  C et E), le gingembre compte parmi les végétaux comportant le plus d’anti-oxydants (avec le curcuma, le brocoli ou la menthe). Chose rare, son activité anti-radicalaire augmente même lorsqu’il est cuit. Ajoutez-y de l’ail et de l’oignon, ils potentialiseront encore ces vertus et vous aideront à lutter contre les radicaux libres.

C’est l’Anti-inflammatoire avec un grand A

Vous souffrez d’arthrose, de rhumatismes ? Avant d’avoir le réflexe Ibuprofène (aux nombreux effets secondaires), essayez le gingembre ! Le rhizome de la plante serait tout aussi efficace qu’un anti-douleur. Une consommation régulière aide ainsi à lutter contre les manifestations inflammatoires, mais aussi allergiques. Parce qu’il limite la production des prostaglandines, il serait également efficace pour lutter contre la chute de cheveux.

Tandis que l’huile essentielle de gingembre sera le parfait antalgique cutané en cas de douleurs musculaires ou articulaires (dilué à 1/10 dans de l’huile végétale).

Vous pouvez aussi en faire un cataplasme maison, avec 2 cuillères à café de gingembre moulu, de l’eau tiède et une compresse, à appliquer 30 minutes sur la zone douloureuse.

Protecteur cardiovasculaire et hypoglycémiant

Le gingembre stimule le système sanguin et réduit les taux de glycémie et de cholestérol. Attention donc aux interférences avec hypotenseurs, anticoagulants et traitements contre le diabète !

Pour les femmes, il a été démontré scientifiquement que le gingembre atténue les règles hémorragiques à tendances anémiques. Il est également reconnu par l’OMS comme antiémétique, à savoir qu’il lutte contre la nausée.

Anti-nauséeux durant le jeûne (ou pendant le début de grossesse)

Le gingembre est l’infusion la plus efficace si vous vous sentez nauséeux -se au début de votre jeûne…ne vous inquiétez pas des nausées ou vomissements, cela signifie simplement que votre système hépatique détoxifie tout comme dans le cadre de la grossesse d’ailleurs. Si vous suivez un jeûne hydrique ou modifié, faites vous des infusions de gingembre en coupant quelques fines lamelles dans de l’eau chaude ! le remède est normalement radical !

En cas de grossesse, il convient toutefois d’être prudente et d’avoir une consommation modérée, strictement alimentaire, et ne pas utiliser l’huile essentielle de gingembre qui peut provoquer des contractions. Durant les premières semaines de grossesse des infusions de gingembre ou un complément alimentaire de gingembre liquide sans alcool ( notamment celui du Laboratoire Herbolistique que vous pouvez commander en ligne ou par téléphone), fera certainement passer les nausées les plus récalcitrantes!

Détox respiratoire

Si on évoque souvent son caractère aphrodisiaque, c’est avant tout un tonique général : un moyen naturel de lutter contre la fatigue, mais aussi le réflexe à avoir aux premiers signes de refroidissement, de paire avec le thym. Bye-bye les petits maux de l’hiver !

En effet, le gingembre est un excellent détoxifiant et protecteur respiratoire.  Très utile en cas d’asthme, il provoque la dilatation des voies respiratoires et améliore le passage de l’air. C’est aussi une excellente aide pour lutter contre les dépendances : faites-vous une infusion de gingembre (et pourquoi pas, associé à de la menthe fraîche) à la place d’une friandise, d’un café ou d’une cigarette pour les fumeurs.

Aide digestive et atout minceur

Le gingembre stimule la production de bile et d’enzymes digestifs. Il accélère ainsi la digestion, et booste le métabolisme, accentuant la fonte des graisses. C’est donc un allié essentiel dans la perte de poids ! Parce qu’il fluidifie le sang, il est bénéfique à la circulation sanguine et lymphatique et aide ainsi à prévenir l’apparition de la cellulite.

Le gingembre est aussi l’une des substances capables d’inhiber la prolifération de l’Helicobacter Pylori, cette bactérie coriace qui provoque des ulcères d’estomac (retrouvée dans 90% des ulcères!), ainsi qu’une inflammation permanente de sa muqueuse. Associez-le au curcuma, au romarin et à l’ail.

Pendant le jeûne hydrique, des infusions de gingembre aideront à détoxifier et protéger le foie, ainsi qu’à lutter contre d’éventuel ballonnements.

Le meilleur allié du gingembre ? Le curcuma !

A l’instar du poivre noir, le gingembre potentialise les effets du curcuma : les principes actifs interagissent pour multiplier leurs bienfaits.

 

 

Recette Golden Milk

Une potion magique tonique, respiratoire et neuroprotectrice

Mélangez sur feux doux pendant 5 minutes ½ tasse d’eau de source ou filtrée, 30g de curcuma en poudre et ½ cuillère à café de poivre noir jusqu’à obtention d’une pâte, à conserver pour plusieurs boissons.

Avant dégustation, mélangez :

– 1 tasse de lait végétal

– 1 cuillère à soupe d’huile de coco

– 1 cuillère à café (ou moins selon le goût) de pâte de curcuma et poivre

– 1 pincée de gingembre

– 1 pincée de cannelle

Faites chauffer à feu doux, sans bouillir, et dégustez 🙂

 

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *