Migraines, mal au ventre, cystite, nausées… Au secours un antibiotique, je jeûne!

migraine durant le jeûne

Beaucoup de personnes arrêtent leur jeûne dès que les premières sensations de faim (non physiologique) et les premiers symptômes du jeûne se font sentir… Mal de dos, mal de ventre, cystites et infections gynécologiques, diarrhées, nausées, vomissements, maux de tête… Ces symptômes sont courants au début d’un jeûne. Or tout ceci est normal et c’est justement là qu’il faut continuer son jeûne en acceptant ces désagréments comme partie intégrante du processus de nettoyage et de régénération !

Continue reading →

Jeûne du Ramadan et jeûne hydrique : quelle différence ?

Le jeûne est la méthode royale de santé. De nombreux musulmans pratiquent le jeûne du Ramadan et s’interrogent sur l’importance du jeûne hydrique, est-il bien nécessaire lorsque l’on jeûne un mois par an ? Quelle différence entre jeûne thérapeutique aussi appelé jeûne hydrique avec de l’eau et le jeûne du Ramadan ? Quels sont les objectifs du jeûne de Ramadan (ou Ramadhan) et le jeûne hydrique ?

Nassima Oum Rayan, infirmière d’Etat, présidente du Comité National de Recherche sur la Ventousothérapie (CNRSV), et directrice du centre de formation Umanescens, répond à Justine Lamboley, naturopathe, Heilpraktiker et auteure du best-seller Pratiquez le Bonheur pour Jeûner à la maison, le blog pratique pour vous aider à faire un jeûne ou cure détox chez vous.

Et vous, quelle différence voyez-vous entre Ramadan et jeûne thérapeutique ou cure détox ? Commentez ci-dessous et n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook Jeûner à la maison si vous souhaitez faire un jeûne ou cure détox de chez vous, à la maison.

La réalimentation : l’étape cruciale après le jeûne

Soupe crue de réalimentation

La réalimentation est l’étape la plus importante du processus de jeûne ou de détox, car c’est cette période qui déterminera l’efficacité de votre jeûne sur la durée. Beaucoup de jeûneurs ont tendance à effectuer une reprise alimentaire trop rapide et trop diversifiée après leur cure de jeûne. Or la réalimentation doit se faire progressivement, avec les bons aliments et dans des quantités adaptées.
Continue reading →

Le jeûne : déconnecter pour se reconnecter à soi ?

Nous sommes en permanence connectés à l’information, à la famille, Aux amis, aux emails, aux réseaux sociaux et il nous devient souvent impossible d’être juste “injoignable”. On attend de nous que nous répondions vite et à toute heure, que nous soyons au courant de tout, et notre vie est ponctuée par les arrivées d’emails dans notre boîte, ou cette icône Facebook sur laquelle on clique machinalement pour flâner à regarder les photos et humeurs des autres.
Nous regardons en moyenne notre téléphone portable chaque 8 minutes, 51% des cadres répondent aux emails dans leur lit (73% des étudiants), et 50% des étudiants répondent aux sms la nuit lorsqu’ils dorment.
Continue reading →

Faut-il faire une purge avant le jeûne ou non ?

La purge avant un jeûne est un grand sujet de discussions entre jeûneurs. Purger ou ne pas purger telle est la question. La plupart des naturopathes conseillent de purger l’organisme avant de faire un jeûne. Pourquoi ? Parce que commencer un jeûne le ventre vide permet de réduire la sensation de faim, et cela permet de rentrer plus vite dans le jeûne. La purge à l’avantage de nettoyer le système digestif de haut en bas et ainsi d’agir sur le foie, la vésicule biliaire et l’intestin.

D’ailleurs beaucoup de naturopathes de l’ancienne génération tel le professeur Grégoire Jauvais, Désiré Merien ou Irène Grosjean conseillent même de pratiquer des purges plusieurs fois par an pour éliminer la surcharge de toxines. Bien évidement, suivant les pathologies, le mode de vie, et les toxines à éliminer une purge plutôt qu’une autre sera à privilégier et à effectuer plusieurs fois d’affilée en laissant au minimum un temps de repos à l’organisme d’une quinzaine de jours lors d’une phase d’attaque.

Le docteur Shelton et Albert Mosséri, deux des plus grands théoriciens et praticiens du jeûne déconseillaient de pratiquer la purge. Pour eux, le corps n’a pas besoin d’aide pour faire son travail et il faut le laisser se vider, ou non, à son rythme du début jusqu’à la fin de jeûne. Après l’avoir essayé plusieurs années ils en avaient conclu que la purge fatiguait les patients et les rendaient nerveux.

Mais aussi, la grande majorité des docteurs du siècle dernier ne pratiquaient pas la purge car leur patients avaient le temps de jeûner 1 ou 2 mois dans leur clinique et donc de vider lentement l’intestin durant le jeûne. Formés à l’université de médecine classique, on ne leur avait certainement pas enseigné par ailleurs les bienfaits de la purge avant de rentrer dans leur pratique.

En médecine naturelle, il est courant d’entendre que tout jeûne doit commencer par une purge afin de préparer le jeûneur à commencer le jeûne et le soulager d’inconforts divers. Alors  faut-il prendre une purge ou non ?

(Pour Bien préparer votre jeûne, cliquez ici pour télécharger votre livret gratuit de préparation au jeûne avec mon protocole de descente alimentaire )

Continue reading →