Faut-il faire une purge avant le jeûne ou non ?

La purge avant un jeûne est un grand sujet de discussions entre jeûneurs. Purger ou ne pas purger telle est la question. La plupart des naturopathes conseillent de purger l’organisme avant de faire un jeûne. Pourquoi ? Parce que commencer un jeûne le ventre vide permet de réduire la sensation de faim, et cela permet de rentrer plus vite dans le jeûne. La purge à l’avantage de nettoyer le système digestif de haut en bas et ainsi d’agir sur le foie, la vésicule biliaire et l’intestin.

D’ailleurs beaucoup de naturopathes de l’ancienne génération tel le professeur Grégoire Jauvais, Désiré Merien ou Irène Grosjean conseillent même de pratiquer des purges plusieurs fois par an pour éliminer la surcharge de toxines. Bien évidement, suivant les pathologies, le mode de vie, et les toxines à éliminer une purge plutôt qu’une autre sera à privilégier et à effectuer plusieurs fois d’affilée en laissant au minimum un temps de repos à l’organisme d’une quinzaine de jours lors d’une phase d’attaque.

Le docteur Shelton et Albert Mosséri, deux des plus grands théoriciens et praticiens du jeûne déconseillaient de pratiquer la purge. Pour eux, le corps n’a pas besoin d’aide pour faire son travail et il faut le laisser se vider, ou non, à son rythme du début jusqu’à la fin de jeûne. Après l’avoir essayé plusieurs années ils en avaient conclu que la purge fatiguait les patients et les rendaient nerveux.

Mais aussi, la grande majorité des docteurs du siècle dernier ne pratiquaient pas la purge car leur patients avaient le temps de jeûner 1 ou 2 mois dans leur clinique et donc de vider lentement l’intestin durant le jeûne. Formés à l’université de médecine classique, on ne leur avait certainement pas enseigné par ailleurs les bienfaits de la purge avant de rentrer dans leur pratique.

En médecine naturelle, il est courant d’entendre que tout jeûne doit commencer par une purge afin de préparer le jeûneur à commencer le jeûne et le soulager d’inconforts divers. Alors  faut-il prendre une purge ou non ?

(Pour Bien préparer votre jeûne, cliquez ici pour télécharger votre livret gratuit de préparation au jeûne avec mon protocole de descente alimentaire )

Chlorure de Magnésium, Sulfate de Magnésium, Pianto gastronomique, lavement intestinal, potion de la pharmacie des Rosiers, que choisir pour purger avant le jeûne ?

La purge avant de jeûner

Mais déjà c’est quoi la purge* ? oui c’est un mot que votre grand mère employait et non ce n’est pas un gros mot. Purger, signifie vider de son contenu. Lorsque nous mangeons, les aliments transitent entre 8 heures et 72 heures dans le système digestif, suivant la vitesse à laquelle nous digérons et suivant les aliments ingérés. Ce qui signifie que lorsque vous commencez à jeûner, il vous reste les matières issues du bol alimentaire dans l’intestin. Ces matières dans l’intestin donnent la sensation de faim, et c’est souvent en mangeant que l’on ira à la selle, comme si l’absorption de nourriture poussait en quelque sorte les résidus vers la porte de sortie… c’est ce qu’on appelle le péristaltisme intestinal.

De ce fait, de nombreuses personnes qui encadrent les jeûnes et de nombreux naturopathes conseillent de purger, c’est à dire de prendre des laxatifs pour nettoyer l’intestin et le colon. Bien sûr, pas des laxatifs chimiques que votre médecin prescrit habituellement qui sont extrêmement néfastes à la santé et abîment les muqueuses. Ces laxatifs sont à proscrire définitivement même en cas de constipation chronique. Des alternatives naturelles extrêmement efficaces existent. Une purge naturelle est constituée souvent de Chlorure de Magnésium ou Sulfate de Magnésium.

Ces deux substances amères et infâmes à boire outre des dizaines de propriétés médicinales incroyables (le chlorure de magnésium est même utilisé dans la lutte contre le paludisme en Afrique), ont pour effet d’être laxatives et de nettoyer l’intestin.

J’utilise pour les séjours de jeûne que j’encadre une version améliorée de cette purge avec des citrates qui permettent de reminéraliser et d’alcaliniser le système digestif car le sulfate et le chlorure sont tous les deux irritants, mais ceci dit, ils sont efficaces et peu onéreux (2,50€ en pharmacie) et vous pouvez les utiliser.

En pratique :

1 sachet de chlorure de magnésium ou
de sulfate de sodium
dans un verre d’eau (ou avec un peu de jus de fruits ou sirop pour couper le goût rebutant)
A prendre 1 heure après le repas ou le soir au coucher

Si vous voulez prendre une purge, je vous conseille de mettre un sachet de chlorure de magnésium (ou sulfate) dans un grand verre d’eau de 33  ou 50cl et de le boire en 2 ou 3 fois après votre repas, environ une heure après.

verres-deau

Personnellement, je conseille fortement de faire la purge avant un jeûne, même si vous avez fait un lavement ou suivi une séance d’hydrothérapie du colon. Ces deux dernières solutions nettoient localement, l’hydrothérapie étant beaucoup plus puissante et efficace à décoller les couches de toxines accumulées sur la paroi intestinale certes, mais restant localisée sur le colon.

La purge elle, va vous aider à nettoyer tout le système digestif et à alléger le foie qui va travailler à plein régime surtout lors des deux premiers jours de jeûne. Cela va aussi accélérer l’entrée dans le jeûne et vous éviter la sensation de faim. La sensation de faim est presque toujours liée à des résidus du bol alimentaire stockés dans l’intestin.

Une fois la purge ingérée, allez vous allonger dans votre lit, avec une bouillotte si vous le souhaitez et attendez les effets de la purge.

Plus la purge prend du temps pour agir plus vous êtes intoxiqués.

Sachez que plus vous irez aux toilettes rapidement plus cela signifie que votre corps a une bonne vitalité, plus cela prend du temps et plus vous êtes intoxiqués. En tous les cas, ne vous inquiétez pas de rester éveillés ou de dormir, faîtes votre vie comme si de rien n’était et si besoin vous vous réveillerez la nuit ou cela se produira le lendemain matin. Assurez-vous juste d’être à proximité des toilettes et éviter les rendez-vous sociaux lors du premier jour de jeûne…

Je vous conseille donc d’utiliser la purge avant de commencer votre jeûne (ou lorsque vous avez un début de grippe d’ailleurs) et de l’adapter à votre profil. Personnellement, je préfère utiliser du Pianto Gastronomique (que l’on peut trouver sur Internet)  ou du Chlorumagène beaucoup plus agréable au goût que le chlorure de magnésium.  Lorsque je sens que j’ai une surcharge de « colles » autour de mon système ORL, surtout après la consommation de céréales comme le riz pendant quelques repas, qui donnent du mucus, des glaires, un encombrement des voies ORL, j’utilise aussi l’huile de ricin. Mais attention, officiellement l’huile de ricin est interdite à la consommation, elle est à usage cosmétique seulement.

Téléchargez ici gratuitement le livret Bien préparer son jeûne

 

Si vous vous intéressez au jeûne, rejoignez le groupe (ou la page)  jeûner à la maison sur Facebook pour échanger sur le jeûne et les cure détox.

Mais avant tout, regardez cette page pour voir si le jeûne est fait pour vous

Vous souhaitez commencer votre jeûne maintenant ? Cliquez ici pour lire plus 

 

 

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

4 commentaires

  1. Bonjour Justine
    je découvre votre blog et vos livres, via une recherche Google pour savoir l’intérêt de purger le corps avant le jeûne.
    Je pratique le jeûne depuis plusieurs années et de façon plus importante ces derniers mois.
    J’y ai pratiqué des jeunes à hydrique de 5j, 6 j , 5j , et plusieurs fois des 2 et 3 jours. Je fais aussi des jeunes sec de 24h et de la durée de la journée plusieurs fois par an aussi.
    Lorsque nous jeûnons , nous nous purgeons n’est-ce pas ? Alors pourquoi se vider au préalable en plus ?
    Certes le le péristaltisme intestinal ralentit et ralentit donc l’évacuation mais il semble plus logique pour moi de laisser faire la nature , aller à son rythme naturel. Les déchets seront certes plus lents à évacuer mais seront tout de même évacués non ?

    Qu’en pensez- vous ?

    Merci d’avance de votre réponse.

    Bien cordialement

  2. Bonjour Justine,
    Merci pour ces éclaircissement sur la purget, Personnelement je ne fais pas de purge avant un jeûne, j’aime bien l’idée de laisser le corps faire ce qu’il a besoin. Mais je trouve ton article tres interressant Particulierement si l’on se pose la question des le départ.

  3. Bonjour Justine,
    j’ai lu dans votre livre et dans cet article consacrait à la purge avant le jeûne, que les matières fécales restantes dans le colon donnaient la sensation de faim. Est ce qu’il faut comprendre que parcequ’il y a des matières stagnantes dans l’intestin, une intelligence (la sensation de faim) demanderait à ce qu’il y ai un apport de nourriture pour pousser vers la sortie ces matières stagnantes ?
    Merci

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *