Sport et jeûne intermittent

sport-jeûne

Pratiquer le sport en suivant un programme de jeûne intermittent, est-ce une bonne idée ?

On entend de plus en plus parler de sportifs ou de personnes souhaitant perdre du poids faire leur séance de sport en jeûnant. D’après plusieurs études, le jeûne améliorerait les performances physiques des sportifs amateurs et aguerris, tout en aidant à la perte de graisse et le maintien de la masse musculaire. Aussi, cela aiderait les personnes à perdre du poids plus vite qu’en suivant un régime alimentaire strict, frustrant et faible en calories.

Donc est-ce réellement une bonne pratique ? Comment le faire et quand ?

 

Quand le pratiquer ?

Si on pratique le jeûne intermittent, ou « Fasting », le dernier repas de la journée qui sera un diner léger se fera dans les alentours de 17h00, et après ça on ne consomme plus rien jusqu’au lendemain matin. Bien sûr, si la personne en est capable, la meilleure solution est de ne pas boire durant la période de jeûne, mais si c’est trop dur ou extrême pour le corps, n’hésitez pas à boire. Le plus important est d’écouter son corps et d’identifier ses besoins ; le confort digestif, physique et moral est prioritaire.

Donc si on jeûne le soir, le meilleur moment de faire son sport est tôt le matin avant la première prise de repas. En effet, si la nuit a été réparatrice (autre avantage du jeûne le soir), on se réveille vitalisés et en forme. Ayant passé approximativement 8h de repos, le corps ne s’est pas dépensé énormément en énergie, et donc, est en mesure de pratiquer un effort physique sans trop de problèmes.

Autre avantage de faire sa séance de sport le matin est que ça nous permet de bien nous réveiller et d’avoir un bon mental en faisant le vide et avoir les idées claires. Le fait d’étirer ses muscles, de faire monter doucement mais sûrement le cardio et de respirer un bon bol d’air frais (si vous pratiquez en extérieur) redonne un regain d’énergie important. Car oui, si on veut avoir plus d’énergie, on doit en dépenser d’abord !

Cela nous permet aussi de structurer nos idées ainsi que nos plans de la journée, et avec une bonne énergie acquise, le reste de la journée nous semblera plus facile à affronter.

Comment le pratiquer ?

Tout dépend de votre niveau sportif et de ce que votre corps est capable d’accomplir, écoutez-vous et respectez vos propres limites. Il ne faut surtout pas surpasser vos capacités au risque de vous blesser. Donc rien de trop intense ou de trop long, et n’hésitez à boire de l’eau si le besoin se fait ressentir.

sport-jeûne-yoga

  • Fitness :

Si vous faites du Fitness, évitez les exercices trop intenses en termes de cardio, ou de soulever des poids très lourds. Préférez les exercices au poids de corps et ne pas dépasser 20 ou 30 minutes d’effort.

  • Pro du Running :

Pour la course à pied aussi, n’essayez pas de battre vos records personnels en vous surpassant, 30 minutes suffisent largement.

  • Activités douces :

Pour les pratiquants du jeûne thérapeutique, faites des étirements « stretching » ou du yoga doux. Le yoga étant un excellent sport puisqu’il allie étirement des muscles, renforcement musculaire et méditation. Aussi, il peut être adaptable selon votre niveau sportif. Le pratiquer le matin à jeun est très bénéfique car il repose le mental et vitalise le corps.

Autre alternative intéressante : l’aquagym. Cela permet de renforcer les muscles de façon plus douce sans trop exciter le cardio puisque la respiration est plus contrôlée dans l’eau.

Téléchargez votre ebook “6 conseils pour retrouver la santé et l’énergie”

Après l’effort, le réconfort :

Après avoir fait le plein d’endorphines et d’ondes positives, on peut enfin casser son jeûne et avoir son premier repas de la journée.

Il est très important de se réhydrater après un jeûne ou un sport, et en combinant les deux, le besoin est d’autant plus grand. Donc en premier lieu, on va se faire un bon jus de légumes crus pour bénéficier de leurs vitamines, minéraux et enzymes, et aider le corps dans son processus d’hydratation et d’élimination des toxines. La réalimentation est extrêmement importante si on veut bénéficier des effets du jeûne ainsi que l’effort physique en fournissant à l’organisme les apports suffisants en termes de nutriments, donc on va lui apporter son besoin en protéine pour la reconstruction du muscle, de glucides pour l’énergie sans oublier les lipides.

Pour permettre à nos muscles et notre corps en entier de se régénérer, on préfèrera manger juste après l’effort, car si on s’entraine en soirée en ne mangeant que jusqu’au lendemain matin, ce sera contre intuitif et néfaste.

Compatibilité du sport avec le jeûne :

Finalement, palier les deux est une bonne idée. La perte de poids sera garantie sans pour autant impacter les performances physiques des sportifs. Il ne faut pas oublier qu’il est primordial de suivre un bon programme et de faire son jeûne et son sport correctement. Autrement, tous vos efforts seront vains.

Alors, êtes-vous prêts à tenter l’expérience ?

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marque déposée de H’aim academy Ltd, enregistrée au registre des sociétés numéro d’immatriculation 9324580, Siège social: 152-160 city road EC1V 2NX LONDON, UK
 
Mentions Légales     CGV     Politiques de Confidentialités