Jeûner à la maison

Le site pratique pour faire un jeûne ou une cure détox. Jeûner chez soi c'est possible! Alors lancez-vous !

OFFERT!Votre guide complet

Quel type de jeûne vous convient?

Syndrome du côlon irritable ou SII

SII ou syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable, aussi appelée syndrome de l’intestin irritable SII,est une colopathie fonctionnelle qui englobe plusieurs symptômes qui concernent essentiellement la sphère intestinale : ballonnements, douleurs abdominales et flatulences deviennent très difficiles à vivres, d’autant plus que le syndrome du côlon irritable est une maladie chronique. C’est-à-dire qu’une fois que vous l’avez, c’est définitif. Heureusement, il existe des façons naturelles et simples d’y remédier, mais avant de parler de ça essayons de comprendre ensemble en quoi consiste ce syndrome.

Le syndrome du côlon irritable, c’est quoi ?

On peut l’appeler syndrome du côlon irritable, ou syndrome de l’intestin irritable ou encore colopathie fonctionnelle. Quel que soit le nom qu’il porte, vivre avec cette pathologie n’est pas chose facile.

Le diagnostic se fait après un interrogatoire minutieux et seulement si le patient rapporte une notion de douleurs abdominales récurrentes au minimum une fois par semaine, durant les 3 derniers mois. La douleur doit être accompagnée d’au moins 1 des deux caractéristiques suivantes pour pouvoir parler de syndrome d’intestin irritable :

  •     Une sensation de lourdeur et d’inconfort intestinale.
  •     Un transit intestinal complètement perturbé avec survenue fréquente de diarrhées, constipations, ou d’une alternance des deux.

Il faut savoir que c’est une pathologie qui touche deux fois plus les femmes que les hommes. De plus, elle se déclare généralement à partir de l’âge de 40 ans.

Qu’est-ce qui cause le syndrome du côlon irritable ?

La réponse reste un brin complexe pour les spécialistes. En effet, il n’y aurait pas une seule cause, mais plusieurs :

  •  Une flore intestinale pauvre et peu nombreuse : en effet, de récentes recherches ont démontré que l’absence de certaines « bonnes bactéries » au niveau de notre côlon ou de notre intestin était en cause dans le syndrome du côlon irritable. Et qu’est-ce qui cause cette précarité dans notre microbiote ? La nourriture évidemment ! Mais pas que, la prise d’antibiotiques de façon anarchique aussi est néfaste pour les bonnes bactéries de notre intestin.
  • Une gastro-entérite importante. Quelques fois, quand on fait une gastro-entérite, on a tendance à léser les parois de nos intestins, de plus on déséquilibre notre microbiote et l’inflammation peut persister même après la guérison. Dans certains cas, cela peut engendrer un syndrome du côlon irritable.
  • Les perturbateurs endocriniens présents essentiellement dans notre nourriture (les plats surgelés et industriels) seraient, eux aussi, à l’origine de ce mal.
  •  La cause la plus connue à ce jour et la moins contestée reste le stress. Il est toujours bon de se rappeler que la sphère intestinale représente en orient le centre de l’esprit. En effet, même les sciences occidentales ont compris maintenant que l’intestin et le côlon étaient bel et bien notre deuxième cerveau. De ce fait, une perturbation quelconque dans notre mode de vie, ou un stress brutal qu’on subit, aura un impact direct sur notre sphère intestinale. Si vous n’allez pas bien, c’est au ventre que vous sentirez une boule ou un mal-être. Ces sensations sont de l’ordre du macroscopique, et d’un point de vue microscopique, c’est pareil, le stress influence grandement votre muqueuse intestinale, il induit de l’inflammation et donc une altération du transit et donc le syndrome du côlon irritable. Et là, c’est le cercle vicieux : stress, SII, stress, SII etc. 

syndrome du côlon irritable et stress

Comment se soigner ?

Comme le syndrome du côlon irritable est multifactoriel, c’est-à-dire qu’il résulte de multiples causes, le meilleur moyen de lutter contre cette pathologie est de le faire de façon pluriquotidienne. Il faut prendre soin de son côlon et de son intestin constamment et quotidiennement. La meilleure façon de le faire est de s’entourer de naturopathes spécialisés qui vous apporteront l’aide nécessaire.

Il n’y a rien de mieux que de se sentir aidé, épaulé, guidé et orienté par un naturopathe qui vous suivra au quotidien. Non seulement, il vous expliquera les multiples causes de votre mal, mais en plus il vous aidera à les éviter. Les remèdes soi-disant miracles grouillent sur le net, mais l’avis d’un expert sera toujours plus bénéfique, d’autant plus que ce qui marchera pour une personne, ne marchera pas forcément pour vous.

Quelques conseils qui pourront vous soulager au quotidien :

  • Évitez les aliments riches en FODMAPs : FODMAPs signifie « fermentable by colonic bacterias Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides and Polyols ». En gros, il faudra éviter certains glucides qui risquent d’être mal digérés chez les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable. Ces glucides stagnent dans l’intestin et provoquent inflammation, ballonnements et douleurs abdominales. Quelques aliments pauvres en FODMAPs : les agrumes, le melon, la pomme de terre, le cresson, laitages sans lactoses, laits végétaux, pain sans gluten, maïzena …

syndrome du côlon irritable et alimentation

  • Favoriser les oméga 3 et oméga 6 comme source d’acide gras, l’huile de chanvre est fortement conseillée.
  • Boire beaucoup et ce qu’il faut. Le thé, le café et l’alcool doivent être bannis. Buvez beaucoup d’eau et de préférence tiède ou à température ambiante.
  • Un complément alimentaire qui aurait des effets très bénéfiques en matière de syndrome de côlon irritable est la glutamine. La glutamine a un effet anti-inflammatoire très puissant sur l’intestin. Elle devra être prise en cures uniquement, car son action au long cours est cancérigène. Ne prenez pas ce complément alimentaire seul, aidez-vous toujours d’un naturopathe.
  •  Contrôler ses émotions et son stress. C’est peut-être le facteur le plus important dans une pathologie comme le syndrome du côlon irritable. Plus vous vous sentirez bien dans votre esprit, apaisé, revitalisé, plus vous pourrez lutter contre la maladie. Si la méditation, l’activité physique et la relaxation ne suffisent pas à vous apaiser, orientez-vous vers un psychothérapeute qui saura vous aider et vous soulager.

Pour finir…

Si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, il se peut que votre vie ne soit pas toute rose. Ne désespérez surtout pas ! Des solutions existent et des naturopathes spécialisés peuvent vous venir en aide en un rien de temps. Le tout est de comprendre son corps et d’être conscient de sa maladie. Une fois que vous aurez mis un nom sur ces symptômes qui vous plombent votre quotidien, la moitié du chemin est déjà parcourue. N’attendez pas pour vous sentir bien et en bonne santé, n’attendez pas pour vivre au mieux votre vie en toute sérénité. 

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *