Santé digestive : 9 aliments anti-fongiques pour lutter contre les moisissures intestinales

Ces dernières années, on assiste à une véritable prise de conscience quant aux dégâts causés par les moisissures intestinales. Cela concerne le candida albicans bien entendu, mais aussi les moisissures toxiques inhalées dans notre environnement et les mycotoxines ingérées quotidiennement par le biais de céréales, noix, café ou épices, auxquelles nous sommes tous exposés.

Ces moisissures vont contribuer à rendre l’intestin poreux, fragiliser notre immunité et entraîner des réponses inflammatoires de notre organisme, comme des troubles ORL, nerveux et cutanés. En cas de candidose autant que d’inconforts digestifs, il sera donc judicieux d’augmenter votre consommation d’aliments anti-bactériens et tout particulièrement anti-fongiques.

Alors, quels sont ces aliments ?

 

La noix de coco

La noix de coco est l’aliment le plus riche en acide caprylique, un composé qui agit comme antibiotique mais, contrairement aux médicaments, va trier bonnes et mauvaises bactéries pour ne se débarrasser que de ces dernières. Consommez la coco fraîche, râpée, en huile ou en farine. Elle vous permettra de remplacer facilement les céréales et produits laitiers dans vos préparations ! Le sucre de coco est également le meilleur substitut au sucre (indice glycémique bas : 35). De manière plus générale, la noix de coco permet d’atténuer les carences en vitamines B, fréquentes en cas de dysbioses intestinales, et va booster votre métabolisme, ce qui en fait également un allié minceur.

Pour des produits éthiques de haute qualité, je vous recommande Pure Flow : www.pureflowcoco.com/

Ail et oignons

Le composé soufré (alline) présent dans l’ail, une fois haché, devient de l’allicine : LA molécule anti-bactérienne de premier choix dans le traitement de la candidose, des pullulations bactériennes de l’intestin et des parasitoses. Privilégiez au possible l’ail frais et l’ail rose, aux gousses dodues. Ail et oignons sont des pré-biotiques utilisés depuis des millénaires pour veiller à la bonne santé digestive par l’intermédiaire de bonnes bactéries servant de barrières. Contrairement aux probiotiques, ces aliments ne contiennent pas de bactéries, mais regorge de nutriments dont ces dernières raffolent !

 

Huile d’olive (infusée à l’origan) 

L’huile d’olive contient de l’oleuropéine, présente en plus grande quantité encore dans les feuilles d’olivier (que l’on retrouve dans la plupart des complexes anti-candida). Cette molécule va empêcher la croissance d’un vaste spectre de bactéries et moisissures. L’huile d’olive est donc, avec l’huile de coco, l’huile la plus bactéricide. Elle est constituée en majeure partie d’acide oléique, qui va aussi réduire le taux de cholestérol et veiller à notre bonne santé cardio-vasculaire. Certaines variétés d’olives ont une teneur significativement plus élevée en acide oléique. C’est le cas par exemple des olives andalouses Picual et Hojiblanca et de la variété tolédane Cornicabra.

Pour plus d’efficacité, faites infuser dans votre huile des feuilles d’origan frais. L’origan est l’antibiotique naturel par excellence ! Il vous aidera aussi à lutter contre les ballonnements et autres inconforts intestinaux.

La méthode : dans 25cl d’huile d’olive, laissez infuser

  • 4 gousses d’ail coupées en 2 dans la longueur
  • 3 brins d’origan
  • 1 brin de romarin
  • 1 brin de thym
  • 6 grains de poivre

Bien refermer la bouteille et la placer dans un endroit sec pendant 10 jours.

 

Les algues

Les algues sont de puissantes anti-bactériennes, et bien plus ! Chargée de toute la puissance des minéraux de la mer, c’est l’un des aliments les plus alcanisants (et économiques) du marché. En consommer régulièrement vous assure aussi un apport suffisant en iode, calcium, fer, magnésium et vitamine B12, dont nous manquons pour la plupart. Leurs minéraux et oligo-éléments tamponnent l’acidité qu’affectionne tant le candida, et qui est cause de multiples pathologies.

Ajoutez une poignée d’algues fraîches à vos salades, mixez-les en assaisonnements ou en tartares… Découpez une feuille de nori en décoration de vos plats et potages, ou roulez-la pour réaliser facilement des makis maison. Pour les amateurs de jus frais et smoothie, faites une cure de micro-algues : la célèbre spiruline, mais aussi la chlorelle et la klamath, notamment par leur richesse en chlorophylle, seront d’une grande aide dans la détoxination et la régénération de vos intestins.

Vous trouverez une large variété d’algues fraîches, séchées et de micro-algues de haute qualité sur www.biovie.fr. Les algues fraîches se conservent 6 mois et les séchées plus longtemps encore ! Le code JEUNE10 vous donne droit à -10% sur votre commande.

 

Légumes et herbes aromatiques : du vert ! 

Sur un même principe, tous les aliments riches en chlorophylle vous épauleront grandement. Dans la nature, la chlorophylle est la défense principale des plantes contre les moisissures ! C’est aussi le grand assainisseur de notre système digestif. Profitez des superaliments comme les épinards, roquette, persil, cresson, basilic, menthe, coriandre, choux, ortie, graines germées et bien sûr l’origan, qui comme nous l’avons vu est l’anti-microbien naturel de prédilection. Consommez de préférence ces légumes en jus, en salades ou cuits à la vapeur.

 

Cannelle, curcuma, gingembre…

Ces épices aux vertus anti-inflammatoires et détoxifiantes sont également d’excellents anti-fongiques et anti-spasmodiques. Le gingembre sera aussi très utile en cas de nausées, tandis que le curcuma va protéger et régénérer les muqueuses intestinales. Râpés-en dans vos jus, plats, marinades, sauces salades… et n’oubliez pas que ces aromates fonctionnent mieux encore en synergie ! Sur un même principe, le poivre de Cayenne décuple encore leurs bienfaits.

 

Le rutabaga

Encore peu connu en France, le « navet suédois » a la capacité de réduire la prolifération des levures et moisissures. Ce légume racine de la famille de la moutarde, bien qu’il soit considéré comme un amidon, est aussi un excellent diurétique. En frites, soupes, à la vapeur ou en purée… c’est un légume puissant : associez-le au navet, à la carotte, la patate douce ou au poireau. Au Portugal, ses fanes et ses fleurs (« grelos ») se consomment également, notamment en un plat traditionnel proche du risotto.

 

Lapacho (ou Pau d’Arco)

Le lapacho pousse dans les cimes péruviennes et a un effet anti-inflammatoire et anti-fongique prolongé. Les Incas le surnommaient « Arbre de vie » ou « Or des Dieux » et son écorce était fréquemment utilisée par leurs guérisseurs, notamment pour tout problème de peau. Son goût naturellement sucré rappelle celui du caramel ou de l’érable, et il sera le parfait substitut au sucre en cas de candidose !

D’un indice glycémique faible (25), il adoucit et épaissit vos préparations, au point de pouvoir également se substituer à l’oeuf ! Mélangé dans un lait végétal, c’est l’ingrédient idéal pour un smoothie énergisant. Les amateurs de crèmes glacées pourront également réaliser très facilement des glaces vegan maison (ou « nice cream ») en congelant 2 bananes découpées en rondelles puis les mixant avec une cuillère à café de jus de citron et une cuillère à café de lucuma.

 

 

La camomille

Ce classique de la pharmacopée de nos grand-mères est un anti-infectieux majeur à ne pas sous-estimer ! Ses polyphénols ont une puissante action anti-bactérienne. Anti-spasmodique digestif et sédatif nerveux, ses propriétés seront d’une grande utilité en cas de candida et de troubles intestinaux. Consommée en infusion, la camomille allemande (ou matricaire) vous aidera à réguler le transit en cas de constipation, mais aussi les éventuels troubles ORL et sensations d’encombrement chronique qui accompagnent fréquemment la candidose.

Pour plus de bienfaits, ajoutez-y quelques feuilles d’olivier et de thym, aux vertus voisines de l’origan. En cas de troubles cutanés, infuser 2 à 3 cuillères à soupe de fleurs séchées pour 50cl d’eau pendant 15 minutes et en imprégner des compresses vous soulagera rapidement.

Si vous êtes concerné(e)s par la candidose, je vous recommande mon programme “Réguler le candida albicans en 6 semaines”. (L’offre n’est valable que 24h. Si celle-ci est terminée, contactez-nous pour recevoir la prochaine offre : justine.lamboley@jeuneralamaison.fr )

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *