Jeûner à la maison

Le site pratique pour faire un jeûne ou une cure détox. Jeûner chez soi c'est possible! Alors lancez-vous !

OFFERT!Votre guide complet

Quel type de jeûne vous convient?

Les effets du sucre sur la santé

les effets du sucre

Ces petits plaisirs sucrés que nous consommons tous les jours, et que nous pensons sans conséquence sont-ils vraiment inoffensifs pour notre santé ?

En France, la consommation annuelle de sucre raffiné par personne est passée de 5 à 30 kg en seulement un siècle. Ces chiffres impressionnants nous laissent perplexes face aux répercussions d’un tel phénomène sur notre santé. Le sucre est-il notre allié santé ou, au contraire, notre pire ennemi ?

Quelles sont les actions du sucre sur notre organisme ?

Le sucre est l’aliment omniprésent dans la quasi-totalité de notre alimentation, notamment dans les sodas, les gâteaux, les viennoiseries, mais aussi dans les plats salés et les aliments en conserve.

Quelles sont les différentes formes de sucres que nous consommons ?

Chaque jour, nous ingérons du sucre sous différentes formes, des plus simples aux plus complexes, nous distinguons :

  • LES SUCRES « RAPIDES » :

Les monosaccharides : le glucose, le fructose et le galactose sont les monomères de sucre qui sont rapidement absorbés par l’organisme.

Les disaccharides comme le saccharose (ou le sucre de table) sont des dimères formés de deux monosaccharides.

  • LES SUCRES « LENTS »:

Il s’agit des polysaccharides, formés de molécules de sucre assemblées en de longues chaînes complexes telles que l’amidon. Afin d’être absorbés, les polysaccharides sont dégradés par des enzymes spécifiques en de plus petites molécules.

Le glucose au cœur des réactions métaboliques

Le glucose est le premier carburant de notre organisme, il est à noter qu’il est la source d’énergie exclusive des cellules nerveuses.

Il entre essentiellement dans le processus énergétique grâce à la glycolyse.

Le glucose participe également à la synthèse des constituants cellulaires indispensables tels que les glycoprotéines et les acides nucléiques, éléments fondamentaux de la synthèse de l’ADN.

Bien entendu, la concentration du glucose dans le sang, appelée « glycémie » est soumise à une régulation physiologique, et ses valeurs normales sont comprises entre 0,7 et 1,1 g/l. Lorsque la glycémie augmente, le glucose est stocké dans le foie sous forme de glycogène (forme de réserve au niveau hépatique et musculaire), et de triglycérides au niveau du tissu adipeux.

effets du sucre sur la santé

Le sucre : pourquoi est-il dangereux pour notre santé ? 

Les méfaits du sucre sur le fonctionnement physiologique : 

De nombreuses études attestent des dangers du sucre sur notre organisme. Contrairement à ce que nous pensons, le sucre n’est pas indispensable, ce qu’il l’est, c’est le glucose, et les sucres représentent seulement une partie des glucides.

Un excès de sucre dans le corps augmente l’irritabilité et trouble l’humeur. En effet, un pic glycémique provoque une forte production d’insuline par le pancréas, afin de réguler le taux de glucose sanguin. Ceci entraîne une brusque chute de la glycémie, et par conséquent la libération d’adrénaline, hormone du stress. Afin de remédier à cela, le corps évoque le besoin de consommer du sucre, et ainsi le cycle recommence.

Quelles sont les principales pathologies liées au sucre ?

Une étude récente a été menée par des chercheurs suédois, et a mis en évidence un lien entre la consommation quotidienne de sucres ajoutés, et le risque de mortalité qui y est lié, en se basant sur la collecte de données de cohorte. D’autres recherches ont montré l’implication des sucres raffinés dans l’incidence de certaines pathologies.

  • La prise de poids : Le surplus de sucre dans le sang est d’abord stocké dans le foie, or, ce dernier ayant une capacité limité de stockage, le sucre est redirigé vers les muscles et le tissus adipeux, où il est transformé en triglycérides, favorisant la prise de masse graisseuse.
  • Le syndrome métabolique : L’aggravation du phénomène de stockage des graisses entraîne un état pré-diabétique appelé « syndrome métabolique », caractérisé par une augmentation de l’indice de masse corporelle et du taux de cholestérol dans le sang, ces derniers étant des facteurs de risques cardiovasculaires.
  • Diabète : Afin de réguler la glycémie, notre pancréas sécrète de l’insuline, qui favorise la métabolisation du glucose. Néanmoins, un taux trop souvent élevé entraîne une résistance des cellules à l’insuline, qui n’a donc plus d’effet. Il en résulte une hyperglycémie chronique, et ainsi l’apparition du diabète de type 2.
  • Stéatose hépatique : Les capacités de stockage du glucose dans le foie étant dépassées, celui-ci est emmagasiné sous forme de triglycérides qui rendent l’organe « gras », ces petites boules de graisse peuvent évoluer vers une cirrhose hépatique, et risquent d’entraîner un cancer du foie.

Diminuer le sucre au quotidien : comment le pratiquer sainement ?

Un régime pauvre en sucre pourrait-il améliorer notre santé ?

Contrairement aux idées reçues, les glucides ne sont pas forcément synonyme de sucre. Un régime sans glucides peut être nocif, étant donné qu’il crée un déséquilibre dans notre apport alimentaire, dès lors incomplet.

En revanche, un régime pauvre en sucre contribue fortement à améliorer notre santé, de différentes façons :

  • Perte de poids : Le glucose étant la première source d’énergie utilisable par l’organisme, un taux réduit dans le sang conduira à l’exploitation des réserves disponibles, notamment le tissu adipeux, réduisant ainsi la graisse viscérale accumulée autour des organes.
  • Réduction du risque des maladies cardiovasculaires : Comme cité précédemment, l’excès de glucose favorise la synthèse des triglycérides et l’augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Ceci conduit à l’athérosclérose par formation de plaques d’athérome (dépôts lipidiques), et augmente ainsi le risque d’infarctus. Diminuer ses apports en sucre va donc soulager notre cœur et réduire le risque d’accidents cardiovasculaires à long terme.

utiliser le jeûne contre les dangers du sucre

  • Régulation de la glycémie : un régime pauvre en sucre permet d’éviter les pics glycémiques suivis d’un pic d’insuline, et par conséquent d’une hypoglycémie. Ainsi, les performances du corps restent constantes, et le cerveau est régulièrement alimenté en énergie.

Le jeûne, une pratique contre les dangers du sucre ? 

Le jeûne thérapeutique rentre dans le cadre de la guérison de nombreuses pathologies. Durant cette période, l’apport en sucre étant considérablement diminué, le corps puise dans les réserves de l’organisme, déclenchant un processus de détoxification. Les organes sont épurés et les tissus libérés de leurs toxines.

De par la régulation de la glycémie et l’élimination des déchets de l’organisme, le jeûne thérapeutique contribue grandement à la prévention des dangers liés à l’excès de sucre.

Téléchargez votre Ebook offert : “Comment bien préparer son jeûne”

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *