Le yoga des yeux

yoga des yeux

En matière de vision, plusieurs paramètres entrent en ligne de mire quand on veut mieux voir, prendre soin de ses yeux et surtout éviter la fatigue oculaire. La surexposition aux écrans qu’on subit au quotidien est un véritable fléau pour la santé de nos yeux. On se retrouve avec des douleurs oculaires, des migraines ophtalmiques, une sécheresse de la muqueuse oculaire et j’en passe. Heureusement, le yoga des yeux vient à notre aide. Savant amalgame entre médecine indienne et médecine occidentale, le yoga des yeux permet de reposer ses muscles oculaires et selon certains spécialistes d’améliorer sa vision.

Qu’est-ce que le yoga des yeux ?

Prendre soin de ses yeux, les soigner et les soulager sont des méthodes utilisées en médecine ayurvédique. Il faut savoir que la médecine ayurvédique est une médecine douce qui a vu le jour en Inde. C’est au 20éme siècle que l’ophtalmologiste Américain William Bates va développer une méthode structurée et précise de yoga des yeux ou de gymnastique oculaire, qui permettrait de reposer le regard et d’améliorer la santé générale de vos yeux. C’est de là qu’est née la « méthode Bates ».

La méthode Bates, c’est quoi ? 

La méthode Bates consiste à redonner aux muscles oculomoteurs leurs tonus en les faisant tout simplement fonctionner. Le docteur Bates s’est basé sur des observations et a mis au point une méthode basée sur 4 points essentiels :

  • Le mouvement du monde qui nous entoure : l’ophtalmologiste recommande de faire des mouvements de balancement des yeux et de tout le corps d’un côté puis d’un autre.
  • Le mouvement des yeux : pour faire fonctionner les muscles oculaires, il faudra regarder dans de multiples directions différentes.
  • La mémoire et l’imagination : durant cet exercice, il recommande d’imaginer un trait blanc entourant les objets que nous observons au quotidien.
  • Le repos et la relaxation : Bates conseille de recouvrir ses yeux avec les paumes de la main. L’exercice permettrait de reposer les nerfs optiques ainsi que les muscles oculomoteurs.

yoga des yeux

Pourquoi pratiquer le yoga des yeux ?

Comme cité plus haut, la vie moderne que nous menons nous oblige à être constamment à la page, sur notre smartphone ou à travailler sur notre ordinateur. Cette surexposition aux écrans crée une fatigue oculaire extrême. Quand on fixe un écran, la luminosité nous agresse, on a tendance à rester statique donc nos globes oculaires sont figés presque paralysés en une seule position. Systématiquement, le réflexe de cillement diminue considérablement, ce qui est réellement dramatique pour une muqueuse oculaire qui doit être constamment réhydratée. Vous devez savoir que quand vous cillez, vous hydratez votre cornée et tout votre œil avec un liquide qui permet non seulement de le protéger, mais aussi de le nourrir.

Cette sècheresse oculaire provoquera au long cours des infections, des baisses de l’acuité visuelle, voire des douleurs dans certaines situations. Il est important de noter que quelques fois la sécheresse résulte de la prise de diurétiques dans le cadre d’un traitement hypertensif par exemple.

Ajoutée à tout cela, la fatigue oculaire provoque des migraines fulgurantes qui durent quelquefois jusqu’à 72 h. Il en résulte troubles du sommeil et troubles de la concentration.

Voilà pourquoi, pratiquer le yoga des yeux au quotidien vous permettra de venir à bout de ces maux qui peuvent devenir très vite handicapants.

Téléchargez votre Ebook offert “Augmenter son énergie vitale”

Comment pratiquer le yoga des yeux ?

Il existe plusieurs exercices pour détendre et apaiser les muscles oculaires. Il faut s’assurer de les pratiquer dans une ambiance douce et sereine :

–        Les mouvements de haut en bas : dans le but de faire travailler les deux muscles oculomoteurs responsables des mouvements des globes oculaires vers le haut et vers le bas, c’est-à-dire respectivement le muscle droit inférieur et le muscle droit supérieur, il faudra pratiquer en séries de 3 pendant 10 secondes des mouvements du regard vers le haut puis vers le bas. Il faudra avoir la colonne vertébrale bien droite, le cou fixe et la tête ne devra pas bouger durant l’exercice.

–        Les mouvements de droite à gauche : dans cet exercice, c’est au muscle droit interne et au muscle droit externe qu’on fera appel. Il suffira de faire des mouvements du regard de droite à gauche sans bouger son buste ni sa tête.

–        Les mouvements obliques : pour ce qui est des mouvements obliques, il faudra regarder au coin extrême droit vers le haut, extrême droit en bas, le coin extrême gauche en haut et l’extrême gauche en bas. C’est le muscle petit oblique et le muscle grand oblique qui rentrent en jeux.

–        Les mouvements d’horloge : dans cet exercice-là, ce sont tous vos muscles que vous ferez travailler en même temps. Il suffit simplement de visualiser l’aiguille d’une horloge en face de vous et de suivre son cheminement normal puis le cheminement inverse.

–        Faire travailler son accommodation : l’accommodation est la possibilité de fixer l’image qu’on veut voir sur notre rétine. Quand un objet est proche de notre rétine, on doit accommoder pour l’observer. Quand il est loin, l’accommodation est réduite. C’est le cristallin qui permet ça et ce dernier est contrôlé par des muscles oculaires qu’on appelle les muscles ciliaires. L’exercice qui suit permet de justement faire travailler ces muscles-là. Il vous suffit de rapprocher doucement votre index de votre nez jusqu’à ce que vous le touchiez, puis de l’éloigner doucement encore et ainsi de suite.

–        L’exercice de la bougie : l’exercice de la bougie est un exercice de yoga des yeux importé de la médecine ayurvédique. Il suffit de fixer la flamme d’une bougie qui est posée prés de notre visage durant 30 secondes. Une fois ce temps écoulé, on ferme les yeux et on continue à imaginer cette flamme durant une minute. Si vous êtes orienté par un professionnel, vous pouvez appliquer cette méthode sur l’astre lors du lever du soleil. Il faudra alors le regarder durant 10 secondes.

Si vous préférez être guidé par un professionnel lors de cette rééducation de l’œil, votre ophtalmologue peut vous orienter vers un orthoptiste. Un orthoptiste est un professionnel paramédical qui se charge de lutter contre certaines pathologies ophtalmiques comme : la fatigue oculaire, le strabisme, la diplopie, les vertiges, les larmoiements, les migraines ophtalmiques…

Jeûne, alimentation et yeux

En tant que naturopathe, j’ai pu observer l’effet positif qu’avait eu le jeûne sur la vue de mes patients. En effet, le jeûne aide à réduire la fatigue oculaire et les inflammations du globe oculaire. Il permet aussi de stabiliser les constantes du corps et à donner à l’organisme une énergie nouvelle qu’il distribuera à tous nos organes, notamment nos yeux.

Il faut noter aussi qu’une alimentation riche en colle est néfaste pour une bonne hydratation oculaire. Les colles alimentaires se cachent le plus souvent dans les sucres lents, les produits laitiers et les céréales raffinées. Il est recommandé de réduire la consommation de ces aliments et de se tourner vers une alimentation riche en eau, en l’occurrence les fruits et les légumes en tête de liste.

Manger sainement après un jeûne

Pour conclure…

Nos yeux sont si sollicités qu’on oublie d’en prendre soin, de les reposer et de bien les hydrater. Le yoga des yeux qui allie connaissances ancestrales et données modernes permet de pallier à tous ses manques et de redonner à nos globes oculaires leurs tonus et leur vitalité.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Je suis Justine Lamboley, naturopathe et Heilpratiker, passionnée par la médecine naturelle et convaincue que le jeûne est la meilleure méthode pour ramener le corps et l’esprit à la santé parfaite.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *